UNE ANNÉE DE CÉLÉBRATIONS

 

 

L’OFQJ célèbrera son 50e anniversaire tout au long de l’année 2018 en France, au Québec et dans le monde francophone. Parmi tous les projets, festivals, écoles d’été et conférences où chacun pourra célébrer l’anniversaire, trois événements constitueront des points d’orgue. En France, la soirée festive du 8 février commémorera la création de l’OFQJ. La « Nuit Givrée » accueillera Valaire, un groupe de musique québécois réputé pour ses sonorités jazz-hiphop-rock, et les Français de Lyre le Temps et leurs morceaux électro-swing, pour faire danser au New Morning à Paris tous les amoureux du Québec et de l’amitié franco-québécoise. Les bénéfices de cette soirée seront reversés à un projet de solidarité coup de cœur de l’OFQJ. Au Québec, le grand Gala de l’excellence et de l’amitié franco-québécoise se tiendra le 7 octobre 2018 au Centre des congrès de Québec. S’y produiront de jeunes artistes de toutes disciplines (chanson populaire, opéra, cirque, arts plastiques, musique…). En francophonie, de jeunes artistes français et québécois feront équipe avec des jeunes francophones de plusieurs autres pays au sein de «La Caravane des 10 mots », dans le cadre du Sommet de la Francophonie qui se tiendra en Arménie en novembre 2018. Ceux-ci présenteront des animations autour d’un projet artistique sur la langue française. Au total, plus d’une soixantaine de congrès, festivals, expositions, remises de prix et interventions de l’OFQJ en France et au Québec sont prévus.

A retrouver sur : 50ans.ofqj.org

 

 

REGARD 50 ANS EN ARRIÈRE

 

 

C’est en 1967, après sa mémorable visite au Québec, que le Général de Gaulle propose à Daniel Johnson, Premier ministre québécois, de créer un Office franco-québécois pour la jeunesse, suivant l’exemple de l’Office franco-allemand pour consola jeunesse créé quelques années avant. Les Québécois sont séduits par l’idée, et le protocole fondant l’OFQJ est signé le 9 février 1968 par François Misoffe, ministre de la Jeunesse et des Sports du gouvernement français et Jean-Marie Morin, ministre de la Jeunesse, des Loisirs et des Sports du Québec. Les premiers échanges débuteront quelques mois plus tard, en juin 1968. Très vite, les thèmes de ces échanges sont variés : études, sport, culture, social… Au fi l des ans, ces échanges se transformeront en une coopération plus soutenue à travers des programmes ouvrant de véritables opportunités professionnelles. Le nombre de participants passera vite d’une centaine de jeunes par an dans les années 70 à plus de 4 000 participants en 2018. Depuis 1968, l’Office a généré des centaines d’actions et soutenu la mobilité de près de 150 000 jeunes âgés de 18 et 35 ans, et créé autant de liens d’affaires, de collaborations, de coproductions et avant tout d’amitiés. À travers des programmes axés sur le développement et le perfectionnement professionnel, dans les secteurs économique, culturel, académique et social, l’OFQJ encourage les découvertes interculturelles et le développement de réseau. Il est reconnu comme un acteur majeur de la coopération franco-québécoise. En tant qu’organisme bi-gouvernemental, l’OFQJ dépend du Ministère de l’Education Nationale pour la France, et du Ministère des relations internationales au Québec, avec l’appui de nombreux  partenaires publics et privés comme Desjardins ou la Fondation LOJIQ.

 

 

 

 

PARTICIPER AUX PROGRAMMES DE MOBILITÉ JEUNESSE DE L’OFQJ

 

 

Tous les jeunes doivent pouvoir trouver à l’OFQJ une réponse à leur souhait ou projet de mobilité internationale. En effet, il gère cinq programmes qui visent le développement et le perfectionnement professionnel des 18-35 ans tout en favorisant les découvertes interculturelles et la consolidation des réseaux, et de mobilisation des jeunes sur les grandes thématiques économiques, sociales ou culturelles.

 

 

Mobilité étudiante

L’OFQJ accompagne des étudiants et des élèves en formation professionnelle technique et universitaire dans la réalisation d’un stage en entreprise ou d’une mission thématique. Tous les niveaux sont concernés par ces stages qui permettent une internationalisation de leur profil et sont de véritables tremplins pour leur future insertion professionnelle. L’OFQJ accompagne les jeunes peu diplômés souhaitant étudier en formation professionnelle, ces formations basées sur l’approche par compétence correspondant aux attentes réelles des entreprises sur des métiers en tension, avec une forte probabilité d’embauche au retour.

 

 

Engagement citoyen

Pour mobiliser les jeunes sur les thématiques favorisant la cohésion sociale et la vie citoyenne, telles que la participation à la vie publique, l’économie sociale et solidaire, le développement durable, l’exercice des droits et libertés, l’OFQJ développe régulièrement des actions en partenariat avec les acteurs principaux de ces secteurs. Il s’agit, en permettant la rencontre des pratiques et la réflexion commune entre Français, Québécois, voire d’autres nationalités francophones, de construire des pistes d’action et de soutenir le développement des projets individuels ou collectifs des jeunes. En France, les jeunes de 18 à 25 ans peuvent s’engager à travers un volontariat de service civique au Québec, dans d’une mission d’intérêt général.

 

 

Emploi, insertion sociale et professionnelle

Pour de jeunes professionnels en recherche d’emploi, c’est souvent l’expérience pertinente en entreprise qui manque pour décrocher un emploi. Pour améliorer l’employabilité des demandeurs d’emploi et l’insertion socio-professionnelle des jeunes les plus éloignés du marché du travail, l’OFQJ leur donne l’opportunité de réaliser des stages en entreprises, des missions de découverte professionnelle et de participer à des chantiers d’insertion en France comme au Québec. Le Centre de ressources accompagne les jeunes français afin d’établir un projet « sur mesure » en lien avec leur parcours professionnel.

 

 

Destiné aux jeunes professionnels, jeunes experts et aux étudiants français en fin de parcours universitaire, ce programme vise à consolider les compétences professionnelles des bénéficiaires grâce à l’échange d’outils, de bonnes pratiques et d’expériences dans leurs domaines d’activité (économique, culturel, environnemental, etc.). Ces missions favorisent l’échange d’expertise, la création de nouvelles collaborations par la constitution de nouveaux réseaux professionnels, institutionnels, privés et associatifs. Entrepreneuriat L’OFQJ soutient les jeunes créateurs d’entreprises dans leurs premiers pas à l’international, grâce à un accompagnement adapté favorisant la connaissance de la culture d’affaires locale et la mise en réseau avec les acteurs institutionnels et privés d’aide à l’export. A travers les missions qu’il initie, l’OFQJ joue un effet de levier pour la création de nouvelles opportunités d’affaires et la promotion des innovations et savoir-faire des jeunes entrepreneurs dans de nombreux secteurs d’activité (économie verte, numérique, agroalimentaire, économie sociale, etc.).