Par Jessica Mohammedi

 

 A 14h30 précises, Denis Coderre, président d’honneur, a ouvert la cérémonie par ces mots :

 

 

 

© Alex Guibord ; Denis Coderre, maire de Montréal

 

« Nous devons nous assurer qu’un maximum de jeunes puissent obtenir leur diplôme d’études secondaires, première porte d’accès à une formation menant vers le marché du  travail. »  

 

L’histoire du Fonds 1804

Le Fonds 1804 est une référence à l’abolition de l’esclavage. Par ce nom, l’organisme espère prôner l’égalité parmi les jeunes en leur offrant des bourses. Depuis quatre ans, plusieurs jeunes ont la chance de recevoir une bourse d’études, récompensant leur persévérance tout en les valorisant. En 2014, année de création du Fonds, 19 jeunes ont reçu une bourse, 64 en 2015 puis 148 en 2016 mais cette année pour le 375e anniversaire, c’est 375 bourses qui ont été octroyées. L’organisation a fait en sorte qu’au moins un jeune de chaque école puisse recevoir une.
 

Financement des bourses

Le montant des bourses octroyées aux jeunes varie entre 250 et 500$. Pour se permettre d’offrir 375 bourses cette année (soit près de 100 000$ au total), le Fonds a reçu des contributions tout au long de l’année de la part de particuliers, d’entreprises ainsi que de trois grands donateurs : l’entrepreneur Frantz Saintellemy (Firme Réno-Métrix), l’Industrielle Alliance et la fondation Blue Bridge pour l’enfance. La gestion des fonds est opérée par YMCA (Young Men’s Christian Association), un mouvement de jeunesse chrétien.

 

Candidature et sélection

 

Pour présenter sa candidature, aucun critère social ni géographique ne figure sur la liste. Le Fonds octroie des bourses seulement aux élèves du secondaire et récompensent l’effort et l’amélioration en analysant le dossier de chaque jeune. Notamment ceux qui connaissent des problèmes familiaux, socio-économiques, de santé ou d’apprentissage et qui persévèrent dans leurs études.  Le comité de sélection analysant les dossiers des jeunes est composé de cinq personnes : deux membres du fonds 1804 de la persévérance scolaire, deux représentants du YMCA ainsi qu’un membre externe.

 

Par Rédaction ParisMontréal le 31 mai 2017